Site du Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté

Offres d’emploi

Le CGLPL recrute un(e) assistant(e) de direction (voir la fiche de poste).

Le poste, niveau catégorie B ou catégorie C expérimenté, est accessible aux fonctionnaires placés en position normale d’activité ou par voie de détachement sur contrat et aux agents non titulaires.

Le poste à pourvoir s’exerce en binôme de deux personnes. Les deux assistants interviennent en tableau de service sur un rythme horaire hebdomadaire en horaires journalières décalées (8 heures 30 – 17 heures et 10 heures – 18 heures 30), les cycles horaires journaliers étant permutés la semaine suivante. Ce cycle de travail ouvre droit à 25 jours de congés annuels et 15 jours d’ARTT. Le télétravail est possible à raison de deux jours par semaines sur autorisation.

Le candidat retenu aura pour principales missions :

  • de gérer l’agenda et les déplacements de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté et l’agenda du secrétaire général ;
  • de monter des réunions avec les représentants des administrations contrôlées et des partenaires tels que les associations intervenant dans les lieux de privation de liberté, ainsi que des réunions internes avec des membres de l’institution ;
  • d’enregistrer les courriers adressés au CGLPL (courriers administratifs et saisines) et envoyés par l’institution, d’en assurer la diffusion au sein de l’institution, et de dactylographier ou mettre en forme les réponses aux courriers administratifs ;
  • d’assurer l’accueil téléphonique et physique et d’apporter des réponses de premier niveau (orientation) aux appels des personnes privées de liberté. Pour cette mission, le titulaire du poste établit des liens étroits avec la directrice des affaires juridiques et le pôle en charge du traitement des saisines.

Les candidat(e)s doivent présenter une expérience réussie de l’assistanat de haut niveau.

Qualités attendues : les candidat(e)s devront manifester les qualités suivantes :

  • sens du travail en équipe, notamment dans le cadre du binôme d’exercice du poste,
  • écoute et diplomatie pour l’accueil téléphonique,
  • une rigoureuse discrétion professionnelle,
  • une capacité d’adaptation aux outils informatiques utilisés.

 Une expérience de l’accueil téléphonique de publics difficiles serait un atout.

Les candidatures doivent être adressées à la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté avant le 15 mai 2022 par courriel à l’adresse suivante : contact@cglpl.fr

Personne à contacter pour toute information complémentaire :  Christine DUBOIS, directrice administrative et financière : 01.53.38.47.93 – christine.dubois@cglpl.fr

Accéder aux offres d’emploi du Contrôleur général des lieux de privation de liberté sur la Place de l’emploi public.

Offres de stage

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté accueille des stagiaires au sein de l’institution (étudiants de niveau master 2, magistrats stagiaires des tribunaux administratifs, magistrats de l’ordre judiciaire, élèves avocat …). La durée des stages proposés est de cinq à six mois.

Les prochains stagiaires pourront être accueillis à compter du mois de juillet 2022.

►Présentation :

L’article 6 de la loi du 30 octobre 2007 prévoit que « toute personne physique, ainsi que toute personne morale s’étant donné pour objet le respect des droits fondamentaux, peuvent porter à la connaissance du contrôleur général des lieux de privation de liberté des faits ou situations susceptibles de relever de sa compétence. »

L’article 6-1 prévoit que « lorsqu’une personne physique ou morale porte à la connaissance du Contrôleur général des lieux de privation de liberté des faits ou des situations, elle lui indique, après avoir mentionné ses identité et adresse, les motifs pour lesquels, à ses yeux, une atteinte ou un risque d’atteinte aux droits fondamentaux des personnes privées de liberté est constitué.

Lorsque les faits ou les situations portés à sa connaissance relèvent de ses attributions, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté peut procéder à des vérifications, éventuellement sur place. »

Le pôle saisine est en charge de procéder à l’instruction de ces signalements, par courrier ou lors de vérifications sur place, en vue d’établir l’existence d’une atteinte aux droits fondamentaux. A l’issue des vérifications effectuées, le contrôleur général peut formuler des recommandations à l’autorité responsable du lieu de privation de liberté.

►Missions confiées au stagiaire : Pleinement intégré(e) au sein du pôle saisine et sous l’autorité de la directrice des affaires juridiques, le ou la stagiaire participera activement aux recherches documentaires, au traitement et à l’instruction des dossiers et sera amené(e), dans ce cadre, à rédiger des courriers, des notes juridiques et à participer à des travaux thématiques. Il participera également à une mission de contrôle.

►Compétences souhaitées :

  • Connaissances en droit pénal, en droit public et/ou en droit des étrangers
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Bonnes capacités rédactionnelles
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Aptitude à travailler en équipe

►Merci d’adresser votre CV + lettre de motivation à l’adresse courriel suivante : contact@cglpl.fr

Marchés

Accéder aux annonces du CGLPL au BOAMP.

Retour en haut de la page