Site du Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté

Rapport de visite du pôle de psychiatrie du centre hospitalier de Roanne (Loire)

Rapport de visite du pôle de psychiatrie du centre hospitalier de Roanne (Loire)

Le rapport de visite a été communiqué, conformément à la loi du 30 octobre 2007, au ministère de la santé auquel un délai de huit semaines a été fixé pour produire ses observations. A la date de publication de ce rapport, aucune observation n’a été produite.

 

Synthèse

Le pôle de psychiatrie du centre hospitalier de Roanne bénéficie d’une reconnaissance appuyée de l’établissement de santé, qui constitue l’offre de soin de référence du Nord du département de la Loire.

Ce pôle est ouvert sur la cité et travaille en coopération avec les structures médico-sociales du territoire. Il a été préservé par le plan de retour à l’équilibre et dispose des moyens de fonctionner normalement. Son personnel est impliqué dans la prise en charge et formé.

La prise en compte des droits fondamentaux est réelle, même si elle n’a pas été au bout de la démarche dans certains domaines.

Suite au rapport de constat, de très nombreux points ont cependant été rapidement corrigés par l’établissement et une démarche constructive d’amélioration a été initiée pour d’autres.

L’effort devra encore porter sur la qualité de l’information mise à la disposition des patients sous des formes adaptées, que ce soit à travers les informations données oralement par les soignants, le livret d’accueil ou l’affichage.  Cette information doit concerner l’intégralité de leurs droits.

Le recueil des observations des patients devra être formalisé.

Une réflexion pourrait être conduite sur la mutualisation des deux unités fermées, afin d’optimiser l’organisation du personnel et de lui permettre une plus forte présence auprès des patients y compris lors des sorties extérieures.

La qualité des soins gagnerait à permettre un accès au médecin généraliste durant les congés du médecin actuellement en place.

Enfin, et suite à la mise en place de registres pour l’isolement et la contention au cours de la visite des contrôleurs, le suivi des pratiques devra s’instaurer et faire l’objet d’échanges interprofessionnels réguliers.